top of page
Rechercher

LA DANSE DES CONTRAIRES



La Maman de Léa décédée à 1 jour d’une septicémie. Texte paru dans le JOURNAL ARC-EN-CIEL AUTOMNE 2001.


Léa, tu m’as entraînée malgré moi dans une danse bizarre, faite de hauts et de bas, où je danse tantôt sur des notes joyeuses et tantôt sur des mélodies tristes…

Joie de ta naissance – Douleur de ton départ En une seule journée, te dire bonjour et au revoir…

Plein de ta présence – Vide de ton absence Te sentir toujours près de moi, alors que tu n’es pas là, Être une maman, sans enfant à serrer dans ses bras…

Mort et Vie Faire l’expérience de la mort, pour apprivoiser la vie pour apprécier la vie pour donner du sens à sa vie.

Car rien n’existe sans son contraire…

Et comme le dit Jean Monbourquette, aujourd’hui je veux croire que

« de l’obscurité jaillira la lumière, du silence montera le chant, de l’immobilité surgira la danse. »

Maman

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page